Le projet

La Bobine est un espace de rencontre entre artistes amateurs, professionnel.les, vie associative et public, un lieu culturel participatif de coopération et de décision dont le fonctionnement est assuré par plus de 140 bénévoles et de 20 salarié.e.s.

La Bobine est un lieu de vie qui compte

– 4 studios de répétition & un studio d’enregistrement
– une salle de spectacle de 300 places
– un bar avec une scène
– un restaurant

Les objectifs

– Rendre pleinement les bénévoles décisionnaires du projet artistique de l’association
– Faire l’expérience du fonctionnement collectif
– Se mettre au service d’acteur.trices du territoire qui seront porteurs de messages et de dynamiques relevant du champ de l’éducation populaire
– Favoriser la découverte du monde culturel
– Accompagner les artistes dans leurs pratiques tant amateurs que professionnelles

L'histoire

L’association projet BOB existe depuis 1998. Elle a pour objet le développement de projets culturels. Initialement versée dans l’organisation de concerts et d’événements, projet BOB a eu, longtemps, une histoire d’amour quasiment exclusive avec la nouvelle chanson française. Amoureux, certes, mais pas pour autant tête en l’air, projet BOB défend ses positions :

– Privilégier les espaces de rencontres et d’échanges entre public, artistes et adhérents
– Favoriser le développement des pratiques artistiques professionnelles et amateurs
– Permettre aux artistes de travailler dans de bonnes conditions
– Favoriser la découverte de nouveaux talents en programmant des formations émergentes venues des quatre coins de France. Concrètement, projet BOB, c’était notamment Rues d’ici… chansons d’ailleurs (séries de concerts dans toute l’agglo), le Mois de la chanson (en partenariat avec l’Heure Bleue)…

En février 2005, projet BOB pose ses valises à la Bobine, 3bis rue Clément, au sein de La Cour Charly et s’engage dans une nouvelle étape. Et puis, sans être infidèle, projet BOB a tendance à regarder aussi vers d’autres styles musicaux. Disons que les horizons s’élargissent.
Le site rue Clément (2 500 m2 au total regroupant 15 structures) est destiné à être détruit pour laisser place à un projet immobilier.
Ainsi fin 2009, nouvelle étape et nouvelle installation dans les murs proposés par la Ville de Grenoble dans l’ancien bowling au Parc Paul Mistral.
La Bobine a déroulé pas mal de fil depuis ces années d’installation boulevard Clémenceau. Même si quelques nostalgiques de La Bobine rue Clément perdurent, on ne peut que constater un lieu vivant au fil des différents évènements, des publics divers, variés et curieux, des studios occupés du matin au soir par résidences et groupes amateurs, un lieu de croisement entre publics, artistes amateurs et professionnels, des bénévoles et une équipe salariée qui ont tous œuvré et réussi à ce que ce beau bateau, qui ne vogue pas toujours sur un long fleuve tranquille, arrive toujours à bon port.