Peinture / Illustration
(Vernissage) SUPER-POUVOIRS
Vernissage accompagné par le concert de BOBATO
GOL3M

À la tombée de la nuit, les gens prétendent aller dormir, mais (en fait !) ils sortent à pas de loups et se retrouvent dans des caves comme les païens du Moyen-âge, ils portent des masques bleu Klein et grenade puis prennent de l’ExtasiE et invoquent les Dieux de jadis au son d’un orgue de Jade et de 4 flûtes ARGENT MASSIF puis ils descendent dans les Profondeurs pour cueillir l’argile sacrée et façonner le grand Gol3m…

Etienne Caroff, ou de son nom d’artiste Gol3m, est un peintre touche-à-tout sortant de l’école de dessin Emile Cohl, à Lyon. Touche-à-tout, oui, car Gol3m utilise des techniques très variées pour ses oeuvres. En revanche, son péché mignon reste la peinture murale acrylique. Si ses inspirations sont foisonnantes, elles touchent aussi à la culture queer. Par exemple, on peut trouver dans les formes géométriques et les couleurs vives, presque brutes, des oeuvres de Gol3m une ressemblance avec quelques tableaux du collectif d’artistes « General Idea » des années 70 (qui, dit-on, a aidé à la maturation de l’art queer). Sans aller aussi loin, on retrouve ce style d’art queer dans les personnages colorés, parfois androgynes, peints par Gol3m ainsi que quelques mises en scènes d’amour homosexuel. Chez lui, l’influence de la culture queer a aussi une dimension activiste.

Vernissage le Vendredi 4 septembre à 19h ! Au programme : pôt d’accueil, grignotages, rencontres, performance de live-painting et concert live 

BOBATO
Pop

Un air « Pop » léger, deux voix (ou presque …) et des Synthés ! Les basses, claviers et pads s’habillent de claps et de snaps pour peindre le détail d’une fractale de voix qui trompe les oreilles, les astres et ceux qu’on oublie. Cela nous évoque la folie de Flavien Berger, les facéties de Supertramp, et la beauté de Philippe Katerine. Vous situez ?! . Après 1 an de gestation, premier signes de vie en Avril 2019, leurs bras se tendent pour saisir l’horizon. Il y point un Album, peut être silhouette du bâtiment tant attendu. Enregistré et mixé à la Bobine, il dévoile en Octobre 2020 la première innocence d’une naissance sous les choux, un premier clip d’animation, des réflexions metamusicales, et le pragmatisme d’un texte qui vous tranche à deux reprises. Vous situez toujours ?! Très bien alors à présent méditons : « Mais quand reviendra le Bobato ?! »

+ vidéo
ven 04 Sep
19:00 - 21:00
GRATUIT
Rejoignez
l'événement