Afrique, Caraïbes, musiques latines, groove
Tropical Discoteq
Emile Omar (Paris)

Attention, le dernier apéromix de 2019, une légende du mix pour la première fois à la Bobine. Ex programmateur musical de Radio Nova, fondateur du groupe Roseaux et gérant du label Fanon Records, Emile Omar fêtera les 10 ans de ses soirées Tropical Discoteq en avril prochain. Aux platines, ce druide de la musique nous offre un élixir aux saveurs caribéennes francophones d’hier à aujourd’hui, enfiévré par quelques épices d’Afrique et d’Amérique latine. Emile Omar est un chercheur d’or, un dénicheur de nouveautés, de pépites oubliées et de surprises qui font danser les esprits.

Emile Omar est un passionné de musique qui partage son temps entre deejaying, sound design, production & direction artistique musicale. De 2003 à 2017, il a partagé ses coups de coeurs venus des 4 coins du monde sur Radio Nova en tant que programmateur musical et signé le tracklist de plus 30 compilations et coffrets Nova.
Depuis 2012, avec son label Fanon Records, il a redonné avec 2 disques un coup de jeune à Brassens et ses classiques transfigurés par Danyel Waro, Grupo Canalon de Timbiqui ft. Nidia Gongora, Racine Mapou de Azor, Lianne La Havas, Shawn Lee, Yael Naïm ou Rodrigo Amarante : « Brassens, échos du monde et d’aujourd’hui  »

Il fonde « Roseaux » dont le premier album en 2012 a revisité avec élégance des titres de blues et de folk, le tout interprété par Aloe Blacc.
Le second album de Roseaux est sorti le 6 septembre sur le label Tôt ou Tard.
Quelques titres sont déjà disponibles en ligne, dont le réputé Colors Show.

Sur son projet « 1969, année mélodique » , compilation de chansons issues de ces fameuses années (sorti en 2014) apparaît un inédit de Serge Gainsbourg : la version instrumentale de « Je suis venu te dire que je m’en vais ». Puis il a ré-édité le premier album enregistré de musique angolaise sorti en 1975 , manifeste pour l’indépendance du pays :
« Independencia » de Teta Lando

En mars 2015, il sélectionne pour le label Because une compilation calypso/soca de Trinidad en teaser du nouvel album de Calypso Rose : « Calypso Soundsystem »
Depuis presque 10 ans , il est l’artisan du regain d’intérêt en Europe pour la musique antillaise , Kompa & Zouk , avec une compilation « Antilles Chéries » sur Fanon et une anthologie du légendaire producteur guadeloupéen Henri Debs parue fin juin sur le label anglais référence STRUT RECORDS.
Des musiques qu’avant tout il joue et défend à sa soirée Tropical Discoteq depuis 2010. Emile ambiance Paris un mardi par mois avec son concept où il propose une sélection musicale spéciale au coeur de l’Afrique, de l’Amérique latine et des Caraïbes des années 70/80 à nos jours.
Une ambiance unique à Paris, entre bal et fête à la maison, qui a fêtera ses 10 ans en avril. Un succès qui s’exporte avec une résidence bi mensuelle à Montpellier depuis 3 ans, une édition annuelle à La Réunion depuis 6 ans et Sète depuis 3 ans, 3 éditions à New York, 1 à Amsterdam, 1 à Ibiza, 1 à Marseille, 3 à St Jean De Luz, 2 à Anglet et maintenant à La Bobine. Il aussi eu l’occasion de partager cet univers en tant que dj invité dans diverses soirées à Lisbonne, Londres, Montréal, Port Au Prince, Bruxelles, Berlin, Marseille, Athènes, Pointe A Pitre, Fort de France, Genève, Munich, Turin, Kassel, en Sardaigne et des festivals, notamment Worldwide de Gilles Peterson, Bal2Vieux de Moustic à Guéthary, Tempo Latino, Pete The Monkey, Nuits Sonores, Fiesta Sète, Cross Culture, Solidays, L’Hortus Live, Le Sirque de Nexon.
Et mixé aux côtés de légendes du deejaying tels que Laurent Garnier, Gilles Peterson, Théo Parrish, Norman Jay, Joe Claussel , Nigel Godrich, Egon. Il aussi joué en ouverture ou after show des concerts de Calypso Rose, Roberto Fonseca, Souljazz Orchestra, Blick Bassy, Tony Succa, Lindigo, les Vikings de la Guadeloupe, The Bongo Hop…

mar 17 Déc
20:00
Gratuit