Art expressif - Camps de réfugiés de Thessalonique
Seeds of unity
EAE IntegrArt

« Inséparable d’une justice enfin rendue, l’art devient le lieu de rencontre de l’invisible, de l’irréductible, de la résistance, du courage et de l’honneur » (John Berger dans « Miners »)

EXPRESSIVE ART EXHIBITION PROJECT

Le projet « IntegrArt- Exposition d’Art expressif » est le reflet d’un séjour créatif de six mois, emprunté par des artistes provenant de Syrie, Grèce, Afghanistan, Iran, Turquie, Erythrée, Bulgarie et Irak établis ou vivant temporairement en Grèce. Initié par l’équipe de soutien psychosocial de Médecins du Monde Grèce/Suisse, ce projet révèle le processus par lequel l’art devient un moyen clé et une opportunité de développement de dialogue interculturel, de coopération, de résilience et d’intégration.

Depuis 2015 plus d’un million de personnes ont été bloqués au Nord de la Grèce devant affronter des challenges d’une grande complexité lié à des conditions de vies éparses, des traumas cumulés souvent combinés à une incertitude quant à leur futur et le besoin de se réintégrer dans un nouveau contexte socioculturel et professionnel.

L’équipe de Médecins du Monde, activement présente dans les camps en Grèce, a rencontré un grand nombre d’enfants, de femmes, d’hommes et de jeunes adultes qui par passion, par choix, parfois par désespoir ou pour pallier aux longs mois d’attente inactive liée à leur situation, ont fait appel à différentes formes d’art pour faire face à l’adversité à laquelle ils sont confronté quotidiennement.

C’est dans ce contexte qu’a émergé le projet « EAE-Integrart » ayant pour objectif premier de valoriser, sensibiliser et soutenir l’initiative de ces artistes, promouvant l’art comme moyen de résilience et en les invitant à communiquer leurs messages avec leur propre voix. Les artistes ont été invités à participer à des ateliers intensifs, par lesquels ils ont conceptualisé, désigné et mis en place une première exposition artistique « Pain & Hope » (Douleur et espoirs) à Thessaloniki. Ils y ont partagé leurs réalités, leurs souffrances mais également leurs amours et espoirs recherchant et trouvant des formes susceptibles de supporter leurs expériences de façon « tolérable » pour eux …et pour les autres.

Alors qu’en Grèce le dispositif des camps s’est progressivement développé en « réponse urbaine », deux autres projets d’expositions artistiques ont vu le jour en Juillet et Septembre 2017.  « The Art of the Other » (l’art de l’autre) et « Seeds of Unity » (Graines d’Unité) ont articulé une évolution logique de ce projet, créant des ponts entre les communautés et adressant l’une des plus grandes opportunités pour nous tous aujourd’hui : le processus d’intégration – l’intégration entendue comme un processus dynamique et co-construit entre immigrants et sociétés d’accueil. Sous forme d’ateliers et de formations, des artistes réfugiés en Grèce et des artistes locaux (au total 40 artistes) se sont rassemblé pour créer une exposition artistique commune, encourageant l’exploration et l’expression des identités, défiant discrimination et exclusion sociale et promouvant le dialogue interculturel et la créativité comme vecteurs de changement.
Ensemble, les artistes ont choisi d’explorer des concepts liés à la condition humaine intrinsèque, partageant leurs capacités à créer, à communiquer par un regard, un geste, un mot, un tracé. Recherchant des moyens d’unifier l’expression subjective de chaque artiste dans un tout harmonieux, ils ont intégré des approchesabstraites, classiques, réalistes et différentes intensités de couleurs, textures, formes les transformant en expression de visions, émotions et idées. Ils ont choisi d’aller au-delà de leurs propres limites pour s’ouvrir à de nouvelles possibilités, visions, perceptions.

Ce processus a abouti en la création de plusieurs projets de collaboration indépendants entre artistes ayant participé au projet (Un projet documentaire, la mise en place de cours artistiques dans différentes structures) ainsi que plusieurs opportunités d’emploi et de formation. Les artistes ont également agrandit leur réseau, facilitant leur accès à la scène artistique grecque. Le projet « Integrart-EAE » a été invité à de nombreux festivals et galeries artistiques en Europe et aux USA, permettant aux messages des artistes d’être communiqué internationalement en sensibilisant sur la situation actuelle des réfugiés en Europe, promouvant l’art comme vecteur de résilience, d’intégration positive et de cohésion sociale.

Aujourd’hui cette exposition est une exposition itinérante qui vise à créer un réseau d’artistes en Europe, ouvrant des espaces de contact direct, de dialogue et d’échange créatif entre artistes européens et artistes nouvellement arrivés en Europe, suscitant un impact social, économique et culturel vers le développement d’une société intégrée.
En tant qu’équipe indépendante, nous sommes aujourd’hui à la recherche de nouvelles collaborations avec des institutions culturelles, artistiques et sociales, impulsés par le désir de générer et soutenir des actions innovantes et créatives relevant les défis sociaux actuels.

LE FESTIVAL MIGRANT'SCÈNE

Le Festival Migrant’Scène est organisé par la Cimade chaque année pendant la deuxième quinzaine de novembre. Créée en 1939, la Cimade est une association nationale qui a pour but de faire respecter les droits des étrangers et leur dignité. Plus de 2000 bénévoles les accompagnent dans leurs démarches de régularisation administrative. Ils portent également le débat auprès du public pour lutter contre les préjugés et toutes les formes de discriminations.
Organisé dans une soixantaine de villes en France le festival Migrant’Scène invite à découvrir un autre visage des étrangers qui frappent à nos portes au travers des arts : théâtre, cinéma, photographie, etc.
Dans la région grenobloise, il se déroulera du 13 novembre au 8 décembre 2018 sur le thème « D’ici et d’ailleurs : Ensemble », en coopération avec plus de 25 partenaires.

lun 05 Nov
19:00
Gratuit
Rejoignez
l'événement