Théâtre et marionnettes à gaine :: Tout Public (dès 7 ans) :: 60 min
Poli Dégaine
Cie La Pendue

Au regard de la pandémie, La Bobine souhaite que le jour d’après que nous construirons ensemble soit l’occasion de créer de nouvelles solidarités, de repenser à l’échelle locale, de réinventer notre rapport à la planète, de reconstruire des liens essentiels par la convivialité.

C’est pourquoi, en collaboration avec les équipes de la Ville de Grenoble, nous vous proposons cet été de nouveaux rendez-vous dans le cadre de l’Été Oh Parc ! : une programmation exceptionnelle de 8 spectacles, tous les Mercredis de Juillet/Août à 18h, entre l’ombre fraîche des arbres & les tapis de fleurs du Parc Paul Mistral.

Nous espérons que les Grenoblois qui resteront à Grenoble cet été, en particulier en famille, puissent y voir l’occasion de voyager dans des pays lointains, guidés par des imaginaires poétiques, dramatiques ou humouristiques incroyables. De la redécouverte de textes classiques aux expérimentations les plus contemporaines, de la magie au théâtre, en passant par le cirque ou la marionnette, chaque semaine sera l’occasion d’une escale mémorable. En plus, elle sera accessible puisque la billetterie sera entièrement gratuite !

Nous souhaitons aussi que ces rendez-vous puissent vous faire découvrir la formidable profusion d’inventivité et de talents de vos voisins les artistes ! Toutes les compagnies programmées sont en effet grenobloises, et vous allez vous rendre compte que les circuits courts, en agriculture comme en arts, sont souvent plus savoureux et authentiques et qu’ils permettent de créer de nouveaux liens de solidarité.

Enfin, puisque la situation sanitaire nous oblige à rester vigilant et responsable, l’accueil des spectateurs se fera dans un cadre réfléchi à l’aune des gestes protecteurs et des mesures sanitaires de rigueur. C’est pourquoi la jauge sera restreinte (réservez bien votre billet en avance!), l’accueil du public un peu différent (au moins vous aurez de la place!) et la place des artistes repensée (ils ne postillonnerons enfin plus sur les premiers rangs… ouf!).

Alors bas les masques et hauts les cœurs (ou l’inverse) : que le jour d’après soit déjà un été mémorable !

Ce spectacle a lieu dans le cadre du l’Été Oh ! Parc organisé par la Ville de Grenoble

 

Deux marionnettistes en cavale trimbalent une arme d’hilarité massive : ils dégainent Polichinelle, la marionnette la plus célèbre du monde et s’apprêtent, avec un enthousiasme effréné, à donner le spectacle dont ils ont vanté l’exceptionnel mérite. Mais, comme prévu, rien ne se passe comme prévu.
Bienvenue dans la frénésie désopilante d’une nouvelle version de Polichinelle où il apparaît dans son élan le plus débridé et à un rythme détonnant, déclenchant des rafales d’éclats de rire qui ravagent sans distinction les enfants comme les adultes. Car Polichinelle rit de tout.
Mise en scène et interprétation : Estelle CHARLIER et Romuald COLLINET
Conseiller en tout et rien : Romaric SANGARS
LA COMPAGNIE

Compagnie de théâtre, marionnettes et métamorphoses sensibles, fut créée en l’an 2003 à Grenoble par deux anciens élèves de l’ESNAM* de Charleville-Mézières : Estelle Charlier et Romuald Collinet. Gérée par l’association du Théâtre de l’Homme ridicule, elle a bâti son atelier, son athanor, sa salle de répétition et ses yourtes sur les sommets de la colline d’Herbeys.

La compagnie oriente son travail selon deux axes divergents et complémentaires :
-Un axe traditionnel, centré sur la marionnette à gaine, selon lequel les marionnettistes se réapproprient le personnage quatre fois centenaire de Polichinelle à travers deux versions, Le Remède de Polichinelle (plus enfantin) et Poli dégaine (plus disjoncté).
-Un axe contemporain recourant à de nombreuses techniques (marionnettes à fils, portées, ombres et autres encore non répertoriées) qui verra la création de Hors l’ombre en collaboration avec le musicien et auteur Romaric Sangars. Ce spectacle vise la puissance poétique maximale par le déploiement d’une vaste chorégraphie symbolique gravitant autour du mystère humain et tentant de saisir le point d’oscillation entre pesanteur et apesanteur.

A travers ces formes diverses, voire paradoxales, c’est en tant que symbole universel d’humanité que La Pendue désire porter la marionnette, afin de dévoiler des zones d’ombres, alterner et éclater les masques, et emmener le spectateur au fil tremblant de ses ailleurs intérieurs.

mer 08 Juil
18:00
GRATUIT