Cabaret Drag :: Tout Public :: 1h30
Festival BOB’OUT ! // Les 12 travelos d’Hercule
Les 12 travelos d'Hercule

Perdu-e-s quelque part entre la tragédie antique et le RnB, Les 12 travelos d’Hercule proposent un grand écart permanent.
Le cul entre beaucoup plus que deux chaises. Cabaret cousu de fil blanc en talons aiguilles. Paillettes et buvettes. Mascarade de mascara. Chansons de variété de toutes variétés. La crème de la crème de la soupe populaire. Et de la crème à raser. En tube.
Les 12 travelos d’Hercule est un cabaret drag-queen mêlant play-back, chorégraphies, chansons et sketchs. Il a été construit par huit comédiens et se revendique comme étant avant tout une recherche théâtrale libertaire. Il s’agit alors d’une soirée haute en couleurs où le jeu, le fantasque, et le boudin aux pommes sont mis à l’honneur !
Un spectacle décalé, jouissif et plein de vie, à ne surtout pas manquer !

Avec : Demonia Lisa, Frau Hein Rita Kro, Miss Blueberry, Coco Mojito, Ruby Camionnette, Kimbokahua, Chipo la tata, Françoise Hardly Sußbergstein
Aka (en alternance et pas dans l’ordre en plus) : Florent Barret-Boisbertrand, Alex Crestey, Kevin Duperron Blanchard, Quentin Gibelin, Colin Melquiond, Pierre Laloge et Salvatore Pascapè

LE GROUPE

En activité depuis trois ans, le collectif à la base composé de douze membres (d’où leur nom) s’est resserré avec le temps autour de huit. Comme on pouvait le découvrir dans Ainsi parlait Zaradouzetrav (chacun étant magnifiquement présenté), les 12 Travelos sont Florent Barret-Boisbertrand (Frau Hein Rita Kro), Kevin Blanchard (Ruby Camionnette), Alex Crestey (Françoise Hardly SußBerstein), Quentin Gibelin (Miss Blueberry), Pierre Laloge (Chipo la Tata), Colin Melquiond (Coco Mojito), Salvatore Pascapè (Bufala Fouff, anciennement Kimbo Kawa) et Tom Porcher (Demonia Lisa). Huit très bons comédiens, ce qui se voit sur scène dans leur génial cabaret queer où des chansons (Diam’s, Gloria Gaynor, un yodel…) interprétées en play-back servent de colonne vertébrale au spectacle comme pourrait l’être n’importe quel texte de théâtre. Comprendre qu’on est loin du show bricolé avec les moyens du bord ou du simple défilé de « beauty queens ». « Pour nous le drag, c’est vraiment un clown qui se joue des genres. »

Pourtant, malgré le succès qui monte, Les 12 Travelos, dont les membres sont éparpillés entre Lyon, Grenoble, Marseille et la Bourgogne, ne veulent pas se cantonner aux shows en play-back. D’où ces clips dans lesquels ils chantent (d’autres pourraient suivre – « Isabelle aimerait bien faire un truc avec nous dans l’espace, dans un vaisseau spatial. C’est une super idée ! ») ou encore un nouveau spectacle qu’ils répètent en ce moment et dans lequel ils entonnent eux-mêmes leurs compositions. « On a un champ des possibles énorme avec le projet des 12 Travelos. Si demain on a envie d’organiser une expo d’art contemporain à partir de la drag-queen, on ira ! On peut vraiment faire plein de choses. Même des mugs ! » Ils imaginent aussi, pourquoi pas, réaliser un jour un long-métrage, ou monter la pièce 8 femmes. On sait déjà qui jouera le rôle de Danielle Darrieux, n’est-ce pas Frau Hein Rita Kro ?

Quand les drag-queens françaises font du rap, ça donne ça

Les 12 Travelos d’Hercule, le projet drag qui nous en met plein la vue et plein les oreilles

ven 25 Juin
18:00
5€
ou 30€ le PASS pour les 4 jours !
Billetterie