Post-punk tribale, rap alternatif
HEIMAT + BLEU RUSSE + LES MARQUISES

Une soirée de lives sans frontières entre le punk, le rap et l’électronique dans sa splendeur polyvalente. Un co-plateau d’artistes issus des scènes underground française ou belges, dont la réputation n’est plus à faire, pour une progression vers le clubbing orientalo folk de Heimat qui nous sortira on l’espère de notre torpeur de ces derniers mois. Sueur & paillettes.

Heimat
Post-Punk folk, Paris/Bruxelles

Attention ovni, nouvelle scène, futures stars. Heimat est un duo rondement mêné aux projets respectifs de haute qualité, entre les prolifiques Cheveu et Badaboum ou ecore Accident du Travail et les mythiques The Dreams.
Sur fond de machines affûtés, incisives, carrément indus où viennent se greffer des lignes aux influences lointaines et le chant en germalsacien maladroitement parfait d’Armelle. Une sorte de patchwork de samples orientalo germaniques et d’opéra cold wave.
Nouvel album sortie tout juste chez Teenage Menaupause, Zwei, est déjà un incontournable des discothèques underground. Du clubbing punk, si si.

Bleu Russe
Rappeur polymorphe, Grenoble

De Michniak à Death Grips, de Moodie Black à Sleaford Mods, un ordi suffit à faire cracher des beats puissants pour accompagner mieux que jamais une verve sincère et viscerale. Oublie le reste. C’est surtout avec finesse que Bleu Russe nous interpelle sur l’absurdité du quotidien. Son dialogue intérieur pointe du doigt, appuie sur ce qui gêne et l’interroge. C’est en dépeignant sa condition quotidienne que Bleu Russe joue, car derrière l’aversion du propos consensuel, il s’agit bien de tirer parti de ce qui l’use. « S’il est bien un artiste qui démontre que le rap et le punk sont issus d’un même moule, tant ils partagent, chacun à leur manière, ce refus de l’ordre établi et contrarient les mécanismes habituels de dominations dans le monde de l’art et – plus généralement – dans la société, c’est Bleu Russe alias David Litavicki »  Laurent Thore ©

+ vidéo
Les Marquises
Electro-pop tribale et hypnotique / Lyon

D’album en album, Les Marquises s’impose comme l’un des projets les plus originaux et les plus aventureux de la scène indépendante actuelle. De cet univers singulier et radical, créé par le multi-instrumentiste lyonnais Jean-Sébastien Nouveau, ce nouvel album La Battue offre la quintessence. C’est comme si toutes les directions musicales empruntées jusqu’ici par le groupe étaient rassemblées dans une même somme foisonnante. Un révélateur de nos faiblesses et de nos manques. Pour présenter cet album, Jean-Sébastien Nouveau et Martin Duru se produiront en duo sur scène.

+ vidéo
sam 09 Oct 2021
20:30
8€ en prévente / 10€ sur place
Billetterie