FESTIVAL CULTURE BAR-BARS
Festival Culture Bar-Bars : French Cowboy & the One + Human Pattern

Deux concerts pour le prix (libre) d’un seul ! Ce n’est plus un apéroconcert, hé non, c’est un double concert, un festival même, le plus grand il paraît car il concerne 450 bars en France sur 3 jours. Et pour l’occasion les grands monsieurs que sont Federico Pellegrini et Eric Pifeteau nous font l’honneur de dévoiler en exclusivité mondiale, en avant-première, 6 mois avant sa sortie intergalactique en 2020, leur nouvel album qui s’appellera AF.

FRENCH COWBOY AND THE ONE
Poésie, rock et disco

Y’a lui. Le FRENCH COWBOY, sa voix trainante, ses mélodies raclées. Ce gratteux et joueur de clavier en dilettante. Qu’importe qu’il expérimente depuis trois décennies ou assume son statut de leader malgré lui, ce Federico Pellegrini n’a jamais fui… Au contraire : pour mieux brouiller les identités, son cimetière yolo a multiplié les vies. Six albums pop avec The Little Rabbits (1988-2005) et un ciao via The German Dudes (2007) ; des duels/duos avec Helena Noguerra (Dillinger Girl and Baby Face Nelson, 2006), Lisa Li-Lund (2008) ou les choristes The Spektorettes (2010) ; une BO ou deux (Atomik Circus en 2002, Tu seras un homme en 2012) ; un galop avec les jazzeux Western Trio (2015) ; voire un heureux chassé-croisé avec Moon Gogo (2015-2018)… Et alors ? Ce n’est pas parce que sa musique renifle les grands espaces qu’elle doit se laisser enfermer. Pas plus que le français n’y est libéré sous caution… À fuir le goudron et les imitations, à renaître et se réinventer avec régularité, le French Cowboy est devenu une réminiscence : ce souvenir qui, à chaque réapparition, vient renforcer l’affection.
Y’a l’autre, aussi… THE ONE. Grand, chevelu et lunetté, avec l’éternel reflet dans le carreau. Batteur de The Little Rabbits, puis de la Secte humaine (Philippe Katerine) ou de Rock Roll & Remember… Éric Pifeteau, compagnon de toujours, est la condition sine qua non de cette chasse à l’hom(m)e perso. Comme les municipales, French Cowboy and The One revient donc en 2020, sans leçon, ni morale. Juste ce besoin vital : flinguer les compromis, à l’ombre de leur associé Jim Waters (The John Spencer Blues Explosion). Un qui-m’aime-me-suive déterminé et puis c’est tout. Un rock trip épris de liberté… Pourvu que ça joue.

Festival Culture Bar-Bars ?

60 villes, 230 lieux, 800 événements proposés, des milliers d’artistes, le Festival Culture Bar-Bars est devenu le deuxième événement culturel national après la Fête de la musique : Il incarne le rôle fondamental de ces petits lieux de diffusion, que sont les cafés concerts, les cafés cultures pour l’émergence culturelle et artistique et le vivre ensemble dans nos villes et nos villages. Et pour la 18e édition, la Bobine adhère évidemment !

HUMAN PATTERN
sax machine / électro organique

(Est-ce l’homme qui dirige la machine ou la machine qui contrôle l’homme ?)
Entre fractales sonores et fractures rythmiques, Human Pattern est une approche musicale du mouvement perpétuel. Des motifs qui se répètent…
Encore et encore…
Le rythme se fait insistant. Les basses résonnent avec les corps. L’atmosphère se charge en sueur primaire. L’objectif est simple : vous faire perdre la notion du temps !
Encore et encore…
Human Pattern, entrelace la recherche de textures sonores avec l’exploration d’un instrument dont on croyait tout connaitre : le saxophone.
Brisez la routine ! La transe est une riposte !
Encore et encore…

 

+ vidéo
ven 29 Nov
19:30
Prix libre