Pop 70's turque & Electro-chaâbi
Derya Yildirim & Grup Simcek + Taxi Kebab

Un massage musical électro-oriental suivi d’un bain de pop psychédélique digne de la scène alternative d’Istanbul des années 70 ! Pour une bonne soirée, c’est ici que ça se passe.

Si vous aimez : Altin Gün, Acid Arab, Gaye Su Akyol, le Chaâbi, les voyages…

Derya Yildirim & Grup Simsek
pop psyché turc

 Deux ans après le succès de l’EP « Nem Kaldi », les étoiles filantes de la psych-pop outernationale, Derya Yildirim & Grup Simsek, livrent leur premier album « Kar Yagar » sur l’excellent label Bongo Joe.
Mené par la jeune et charismatique Derya Yildirim, au chant et au saz, et le Grup SimSek, redoutable groove machine cosmopolite, ce super quintet frais et moderne ressuscite la pop psychédélique turque des années 70. Originaires de Turquie, Allemagne, France, Grande-Bretagne, ils s’inscrivent dans une génération sans frontières et propulsent vers le futur la richesse poétique de la culture anatolienne. Ils donnent un souffle neuf et inédit à des perles de la musique populaire turque, mais exprime aussi leur originalité par de superbes compositions.
Tout au long des douze titres de ce premier LP, le son puissant du baglama (luth turc) accompagné de la voix captivante de Derya Yildirim construisent et racontent une histoire en se mêlant aux guitares, orgues, batteries, flûtes et basses. « Kar Yagar » s’apparente à une épopée à travers les vallées d’Anatolie où le folklore se confond avec l’improvisation soudaine et se transforme en groove infectieux. Entièrement produit par les musiciens du groupe, l’album relève avec succès le défi de développer un son unique, tout en respectant les racines anatolienne de Derya Yildirim.

Taxi Kebab
Arabic Analog

Taxi Kebab c’est la rencontre entre la musique électronique analogique et une guitare modulée influencée par le chaâbi et la musique arabe des joueurs de oud tels que les marocains Saïd Chraïbi, Haj Younes, Abid Bahri ou l’irakien Naseer Shamma. Leur musique sillonne de nuit les routes marocaines et parcourt ses paysages entre improvisation instrumentale, textes chantés en darija (dialecte marocain) et sursauts ardents. En roue libre se développe un son psyché, désorienté et « désoriental » dans une atmosphère sombre et envoûtante.
Une musique biculturelle, éclectique et bipolaire sauce blanche et harissa.

+ vidéo
ven 22 Nov
20:30
12€ prévente / 15€ sur place
Billetterie