Musique malgache, jazz et Châabi
Damily + Arbaa Experimental Chaâbi

Pour ce partenariat avec la Cimade et le festival Migrant’scène, nous avons voulu célébrer les migrations musicales : les rencontres instrumentales entre tradition et modernité, Europe et Afrique, acoustique et électricité, ville et campagne… On ne peut pas être mieux servi qu’avec le Tsapiky de Damily et la transe aérienne d’Arbaa Experimental Châabi.

Damily
Madagascar-Tsapiky-Les Disques Bongo Joe

Madagascar nous avait habitués à ses rythmes « mafana » (chauds) du Nord, mais le fait est que la température monte à mesure qu’on descend vers le sud du pays : à Tuléar, ville écrasée par la chaleur du Canal de Mozambique, on pratique un style régional carrément bouillant, le Tsapiky. Le Tsapiky ? Un beat infernal sur des batteries en peau de zébu, des guitares électriques déglinguées, des voix haut perchées qui vous déchirent le coeur, un son saturé par le matériel local, hyper bricolé. Et des musiciens qui tricotent sur un groove qui semble tourner à l’envers, à une cadence effrénée. C’est bon, c’est le shoot local, l’ivresse collective. Damily est devenu en 30 ans de carrière, le guitariste le plus mordant et le plus prolifique, moteur dans le petit monde du Tsapiky qu’il a marqué de ses riffs pleins d’attaque. Avec son band, il enflamme depuis 10 ans les scènes internationales en éternel irréductible de la globalisation musicale.
En Juin 2017, au milieu d’une tournée en Europe, l’équipe a posé son matos près d’Angers, et a confié à David Odlum (ingénieur du son grammy awardé pour son travail sur le disque de Tinariwen) l’enregistrement analogique d’une session de 3 jours. Il en sort Valimbilo, un nouvel album au son chaud, lourd et puissant comme celui que propose le groupe sur scène. Rock rustique en même temps que tradition exotique, la guitare virtuose et radicale livre ses nouveaux trésors dans ce douzième opus qui célèbre les racines de Damily. Puissant, corsé. Magique !

Arbaa Experimental Châabi
France/Maroc - Chaâbi/Jazz

C’est un tourbillon spatio-temporel, une rencontre instrumentale exceptionnelle autour de compositions originales entre la musique populaire marocaine chaâbi et la transe hypnotique du quartet drômois ArBaA.
ArbaA, formation de groove jazz répétitif s’est fortement inspirée des musiques traditionnelles africaines pour créer un répertoire de fusion entre les musiques occidentales et afro-américaines. La musique marocaine, par sa construction répétitive et polyrythmique, a toujours été une source d’inspiration pour ce quartet. Pendant plusieurs années, le batteur, Clément Black, s’est rendu régulièrement à Fès pour étudier avec un grand maître de la percussion marocaine : Said Idrissi Oudghiri. Au fil de son apprentissage, l’idée a germé de créer une confluence entre son quartet de groove jazz répétitif et trois musiciens résidant à Fés : son maître, un violoniste spécialiste du chaâbi et un joueur de lotar (luth amazighe).
« C’est chaud, ça prend aux tripes et le public est très rapidement magnétisé » Jazz Rhône Alpes

jeu 22 Nov
20:30
12EUR prévente / 15EUR sur place
Billetterie Rejoignez
l'événement