Electro, post-punk, noise
Bracco + MoulinexxX + Balladur

Après Born Bad, Petrol Chips, Heavenly Sweetness, la Bobine propose une nouvelle soirée dédiée à un label. C’est tout naturellement qu’elle se devait d’inviter Le Turc Mécanique. LTM, réputé à juste titre pour fouiller le noir, révèle les essences du punk actuel et du coin, quelles qu’en soient ses formes pourvu qu’elles soient hybrides et fassent du boucan, à l’image de Tôle Froide, Delacave ou Oktober Lieber.

Bracco
Paris / Post-punk électro / Le Turc Mécanique

Après des heures fastes, il est grand temps que quelqu’un injecte une bonne dose de stimulant dans le corps fatigué d’un punk synthétique recroquevillé sur lui même. Guitares incontrôlables, incarnation hantée, le tout mâtiné d’une trame électronique qui réveille sans fausse pudeur les plus virulents fantômes de Suicide. Autant à l’aise sur des grosses scènes comme au We love Green ou à la Machine du Moulin Rouge aux côté de Giant Swan que sur des configurations plus DIY.

MoulinexxX
Grenoble / Dancing-Electro-Noïse / Petrol Chips

Un duo analogique de musique instinctive qui détourne synthétiseurs, voix, cornet ou thérémine par des dispositifs électroniques délivrant et explorant de nouvelles textures sonores. Sur scène en format live machine ou ailleurs en mode performance, MoulinexxX, habité d’une intensité rock et empreint d’une grande liberté, propose une nouvelle interprétation de son travail à chaque set. Expérimentale mais toujours musicale, de paysages électriques apaisés en déluge sonore, cette création en chaîne n’est motivée que par le plaisir du jeu et dénote de la complicité entre les deux musiciens Olivier Depardon et Benjamin Vaude. Les 7 pièces du premier EP  »Cooling Cooler », sorti sur le label Petrol Chips en 2019 concentre et révèle les premiers frissons du projet.

+ vidéo
Balladur
Lyon / Le Turc Mécanique

Pop, post-punk, noise, dance, électronique, musiques folkloriques d’Afrique ou d’Asie, dub… impossible de se cantonner à une étiquette pour qualifier la musique de Balladur. Le duo se complait à emprunter les chemins de traverse, de ceux qui « font chier les puristes et ravissent les les curieux ». Depuis 2013, une découverte à la Bobine en première partie de Frustration, trois EPs, trois albums, dont le magnifique – sans doute le meilleur – « La Vallée Etroite » (nov.2019), Balladur n’a de cesse mixer les inspirations pour proposer des performances live toujours uniques qui convoquent le public à une célébration oecuménique où chacun peut participer et laisser libre cours à son imagination.

+ vidéo
ven 07 Fév
20:30
10EUR prévente / 12EUR sur place
Billetterie