Récupération des données de l'agenda en cours.
Celà peut prendre quelques instants.

Le projet associatif et culturel

LES FONDAMENTAUX (bientôt à jour...)

LE FONCTIONNEMENT

Une des particularités du projet de la Bobine réside dans le fait qu’il n’y a pas un seul et unique programmateur mais des groupes de bénévoles constitués en commissions de programmation. Chaque groupe, artiste ou compagnie programmé à la Bobine est choisi par les bénévoles des différentes commissions de programmation de la Bobine : Concert, Bobinette, Spectacle…

POUR LES CONTACTER :
Concert : concert@labobine.net
Bobinette : bobinette@labobine.net
Spectacle : spectacle@labobine.net
Apéroconcert : aperoconcert@labobine.net
Apéromix : aperomix@labobine.net
Expo : expo@labobine.net
Vie associative : vieassociative@labobine.net
Slam : slam@labobine.net

Le mail est le seul moyen pour prendre contact avec les commissions.
Le fonctionnement bénévole et collégial, les propositions arrivant en nombre, rendent le processus parfois un peu lent… Un peu de patience, une réponse finit toujours par arriver !!

  • La commission CONCERT

« Petit animal chafouin à six têtes, la commission programmation aime se lover au coin du feu avant de fondre voluptueusement sur sa proie. Chaque semestre perpétue le même cycle, au plus grand étonnement de ses congénères monocéphales : un temps d’hibernation dévolu à l’écoute studieuse de jeunes (et parfois moins jeunes) pousses musicales ; une très délicate levée d’hypothermie nourrie d’intenses débats intérieurs sur la quête du sens, la cohérence éditoriale, les notions de dates fédératrices, de dates clivantes, ou même de dates clivo-fédératrices (dans le cas d’un sound-system chanson française, par exemple) ; et enfin la chasse assidue et forcenée d’artistes embrassant le plus large spectre musical possible. Les soirs de concert, il se cache au milieu du public ou en coulisses et se déhanche de façon parfois gênante mais toujours sincère. »
La com’ concert

La commission concert programme une trentaine de concert par an de septembre à juin. Tournée plutôt vers la découverte, elle fonctionne au coup de cœur pour élaborer sa programmation.
Dans cette commission : Loïc (coordinateur salarié), Vincent N, Ana, Paul, Vincent C, Francis et François.
Pour les contacter : concert@labobine.net

  • Commission BOBINETTE

« Tire la chevillette... La Bobinette ouvre sa porte aux jongleuses, musiciens, conteuses, danseurs, comédiennes, marionnettistes... et autres saltimbanques des quatre coins de l'hexagone ! Prends garde à toi le loup, qu'on soit sensible, drôle ou mélancolique, nous sommes toujours plein de malice et nous saurons te surprendre !
La Bobinette ouvre ses portes à la richesse pour les yeux quels qu'ils soient, petits ou grands. L'ouvrir à tou.te.s est sa priorité ! Un esprit exigeant, une âme d’enfant… et la bobinette cherra... »

La com’ bobinette

La commission Bobinette programme une quinzaine de spectacle par an d'octobre à mai avec chaque fois plusieurs créneaux proposés (mercredi et vacances scolaires) pour s’adapter au rythme de chacun.
Dans cette commission : Alexandre (coordinateur salarié), Elsa, Virginie, Murielle, Delphine, Fabienne, Sandrine, Joëlle et David.
Pour les contacter : bobinette@labobine.net

  • Commission SPECTACLE

« Rien de plus futile, de plus faux, de plus vain, rien de plus nécessaire que le théâtre. » Louis Jouvet

Parce qu'il manquait à Bob une corde à sa Lyre, la commission Spectacle s’est créée autour d’un groupe d’amateur.rice.s de spectacle vivant, composé de salarié.e.s et de bénévoles de l’association.

Tout au long de la saison vous pourrez les retrouver dans la salle de concert revisitée en théâtre contemporain, chapiteau circassien, base arrière aux arts de la rue ou café-théâtre aux couleurs de la programmation.
La commission Spectacle programme un à deux spectacle.s par trimestre d'octobre à juin.
Elle ne programme que les spectacles qu'elle a vu ! Le meilleur moyen d'être programmé est donc de les inviter à découvrir vos créations en chair et en os !
Dans cette commission : Alexandre (coordinateur salarié), Stéphanie, Marie, Rémy, Pierre, Kim, Jean-Marie, Julie, Olivier et Perrine.

Pour les contacter : spectacle@labobine.net

  • La commission APÉROCONCERT

Grungy - Soul batarde - Poétique - Décalé - Trash pop - Psyché - Electro hydrid - Blues des montagnes - Chanson burlesques… Musique à Dread et Banane ou bien Lyric et Humoristiques... Osez la découverte et des samedis pas comme les autres!
La com’ APC

L’équipe des apéroconcerts composée de bénévoles et salarié.e.s concocte des petites mises en bouche pour vos oreilles, afin de distraire votre fin de semaine et de titiller votre curiosité... De 0 à 120 ans, venez assister à une “musicothérapie” de groupes, surgissant d’ici et même d’ailleurs qui vous dévoilent leurs âmes et leurs émotions. Et comme le veut la tradition, chapeau* l’artiste…

Destinée à la programmation scène locale, la commission apéroconcert programme une quarantaine d’évènements par an de septembre à juin.
Essentiellement le samedi, ils se glissent parfois d’autres jours de la semaine parce que c’est tellement bon que ça serait dommage de ne pas en profiter !
Dans cette commission : Loïc (coordinateur salarié), Steeve, Sophie, Steph, Benjamin, Emérance, Nathalie et Romain.
Pour les contacter : apéroconcert@labobine.net

* Selon le dicton ancestral du chapeau: Action de collecter de l'argent après un spectacle en guise de contribution volontaire des spectateurs

  • La commission APÉROMIX

Parce que la musique à l’apéro est aussi importante que la bière et les cacahuètes… et parce qu’à la bobine, la musique est partout et même ailleurs que dans la salle de concert, la commission apéromix a été crée pour égayer et faire danser vos mardis soirs. Elle est composée de salarié.e.s et bénévoles de la Bobine. Son objectif est de proposer une programmation variée et qui plaise à tout le monde !
D’anciens et de nouveaux artistes seront donc invités régulièrement. Ils viennent de la région ou de plus loin. Alors nous vous attendons tous les mardis pour venir écouter et danser sur des mixs de tous styles : musiques urbaines, alternatives, dubstep, électro, reggae des îles…

La commission programme des apéromixs tous les mardis de l’année, de 19h30 jusqu’à la fermeture.
Dans cette commission : Loïc (coordinateur salarié), Yasmine, Gauthier, Pierre O, Pierre D, Yanis, Mike, Grégory, Anne-Sophie.
Pour les contacter : aperomix@labobine.net

  • La commission SLAM

''Quand je suis seule et que je peux rêver, je rêve que je suis dans tes bras, je rêve que je te fais tout bas, une déclaration, ma déclaration.'' France Gall. Citation Magazine

''Les membres de la commission se nomment les rejetons de la sublimation. Ils sont motivés par le désir secret de subvertir le monde, à travers l'inoculation du virus poétique, en s'embrassant avec toutes les langues du monde. Dans leur tâche, ils sont secourus par les anges gardiens.'' OVNI Mag

''Ils veulent permettre à tous de découvrir une pratique d'écriture en collectif. Soit-disant pour retrouver « le plaisir, la créativité, et les capacités de surmonter la peur de s'exprimer, à l'oral comme à l'écrit. » Une perte de temps peu surprenante de la part de va-nu pieds.'' Le Figaro

''Une bonne commission est une commission bien membrée.'' Revue LUI

Dans cette commission et dans le désordre : Alexandre (grand corps ordinateur salarié), Cathy Ko, Boutchou, O[n]de Alpha, Tom Astral, Kifftout, Incognito, Mots Paumés, Noir Arôme, France Gall.

Pour tout contact (protégé) : slam@labobine.net

HISTORIQUE

Un petit retour vers une époque que les moins de 20 ans peuvent difficilement connaître…
Une belle histoire qui commença d’abord en 2005, lorsque quelques jeunes inconscients (qui devaient se compter sur les doigts des deux mains) ont décidé de se lancer dans l’aventure. Souvenir du joyeux petit monde de la Cour Charly, des premiers regards tournés avec curiosité vers ceux qui, passant pour la première fois le palier de la porte, allaient acheter leur premier billet ou commander leur première bière. Premières prémisses de la programmation collégiale et d’un fonctionnement collectif qui va peu à peu représenter la clé de voûte du projet.
Un petit microcosme qui va progressivement s’étoffer, les idées et initiatives qui vont se bousculer et qui vont peu à peu faire de La Bobine une sorte d’incubateur d’initiatives, un lieu de vie et de découvertes.

Fin 2009, nouvelle étape et nouvelle installation dans les murs proposés par la Ville de Grenoble dans l’ancien bowling au Parc Paul Mistral : les premiers plans, un lieu plus central, un équipement plus grand que nous pourrions adapter à nos besoins, avec une salle dont la jauge de 300 places nous donnerait toute latitude dans notre démarche de découverte, un studio de répétition supplémentaire pour répondre aux besoins importants des pratiques amateurs et des résidences, tout ça dans le cadre idéal du parc Paul Mistral.
Mais aussi nouveaux enjeux : contribuer à l’animation d’un quartier et de cette zone du parc, recréer un lieu chaleureux, préserver et même renforcer la place de la vie associative. Bref maintenir ce que nous appelions « l’esprit projet BOB » dans un lieu plus « central », conçu de A à Z sans l’histoire et la belle patine de la cour Charly et adapter l’organisation de notre structure à une fréquentation et un volume d’activité beaucoup plus importants.
Suivra donc une période intense de travaux de 2 ans qui sera menée en parallèle de l’activité de « la Bobine 1 ». Une première étape de gros travaux d’aménagement suivie par celle prise en charge par les bénévoles et salarié.e.s de l’association comme la conception de la décoration intérieure et la mise en place des revêtements acoustiques.

Nouveau lieu, nouvelle affluence, nouvelles perspectives.
La Bobine a déroulé pas mal de fil depuis ces cinq années d’installation au Parc Paul Mistral … alors pari réussi ? C’est plutôt à vous de nous le dire… mais on ne va quand même pas bouder notre plaisir. Même si quelques nostalgiques de La Bobine rue Clément perdurent, on ne peut que constater un lieu vivant au fil des différents évènements, des publics divers, variés et curieux, des studios occupés du matin au soir par résidences et groupes amateurs, un lieu de croisement entre publics, artistes amateurs et professionnels, des bénévoles et une équipe salariée ( composée désormais de plus de 30 personnes sans compter le personnel intermittent ) qui ont tous œuvré et réussi à ce que ce beau bateau, qui ne vogue pas toujours sur un long fleuve tranquille, arrive toujours à bon port.

Et la suite ?
Le CA de l’association a choisi l’année dernière de faire « un pas de côté » pour mener une réflexion sur les perspectives du projet (ce qu’on appelle un DLA) avec tous les salarié.e.s et bénévoles ainsi que les différentes associations partenaires.
Créer plus de lien sur son territoire, accompagner les démarches et initiatives inspirées de l’éducation populaire, développer des projets d’actions culturelles, l’accompagnement des pratiques artistiques, sensibiliser et susciter plus de liens entre les différents publics de La Bobine sont les principales orientations ressorties de cette réflexion collective.
Des idées, des envies, de nouvelles orientations qui ne pourront se concrétiser qu’avec de nouvelles perspectives financières, dans un contexte où La Bobine, projet principalement autofinancé, reste en situation financière du tout juste équilibre … autrement dit, encore de beaux défis à relever !

Enfin, il ne serait pas possible de clore ces lignes sans un petit mot pour Eric Ghenassia, initiateur de cette belle épopée et directeur de La Bobine qui, après toutes ces années, a choisi de nous quitter pour voguer vers de nouveaux horizons. Nous tenons à dire que tout cela n’aurait pu avoir lieu sans lui et nous lui souhaitons d’autres très belles histoires à créer, à vivre à et à partager.

Le flambeau est repris depuis septembre 2015 par Mélanie Alaitru. Elle occupe le nouveau poste de Coordinatrice générale de la Bobine.

FINANCEMENTS

La Bobine est une association culturelle qui a développé une activité économique lui permettant d’être à 95% autofinancée sur la globalité des activités.
Le projet culturel est soutenu à hauteur de 70 000€ par les différentes collectivités (25 000€ Ville de Grenoble, 25 000€ Conseil régional Rhône Alpes et 16 000€ Département de l’Isère).
Les bénéfices dégagés par les activités bar, resto et studios financent l’organisation des évènements culturels : cachets artistiques, achat ou location de matériel, communication, personnel de sécurité… Il contribue aussi à rémunérer une équipe permanente de 20 salariés en CDI qui assure le quotidien de la structure : administration, bar, restauration, technique et logistique. Sans compter les équipes d’intermittent.e.s auxquelles elle fait appel chaque semaine.