Récupération des données de l'agenda en cours.
Celà peut prendre quelques instants.

Le projet associatif et culturel

Les fondamentaux

La Bobine est l'espace d'acceuil du Projet Bob. Ce projet associatif a été créé en 1998 avec pour ambition de promouvoir des groupes émergents et amateurs, de soutenir des productions artistiques et d'être un espace d'accueil chaleureux, ouvert à tous, à la forte identité culturelle.
Porté par ses valeurs de partage, d'écoute, de solidarité et de coopération, son développement donne naissance à une programmation éclectique, des partenariats avec des structures locales et des accompagnements d'artistes professionnels et en voie de professionnalisation.
Le fonctionnement est fédéré par une équipe de bénévoles, actifs au sein de commissions et lors de chaque évènement. Ils forment également le Conseil d'Administration, régent du lieu et des salariés.

L'histoire

L'association projet BOB existe depuis 1998. Elle a pour objet le développement de projets culturels. Initialement versée dans l'organisation de concerts et d'événements, projet BOB a eu, longtemps, une histoire d'amour quasiment exclusive avec la nouvelle chanson française. Amoureux, certes, mais pas pour autant tête en l'air, projet BOB défend ses positions :

- Privilégier les espaces de rencontres et d'échanges entre public, artistes et adhérents
- Favoriser le développement des pratiques artistiques professionnelles et amateurs
- Permettre aux artistes de travailler dans de bonnes conditions
- Favoriser la découverte de nouveaux talents en programmant des formations émergentes venues des quatre coins de France. Concrètement, projet BOB, c'était notamment Rues d'ici… chansons d'ailleurs (séries de concerts dans toute l'agglo), le Mois de la chanson (en partenariat avec l'Heure Bleue)...

En février 2005, projet BOB pose ses valises à la Bobine, 3bis rue Clément, au sein de La Cour Charly et s'engage dans une nouvelle étape. Et puis, sans être infidèle, projet BOB a tendance à regarder aussi vers d'autres styles musicaux. Disons que les horizons s'élargissent.

Le site rue Clément (2 500 m2 au total regroupant 15 structures) est destiné à être détruit pour laisser place à un projet immobilier.
Ainsi fin 2009, nouvelle étape et nouvelle installation dans les murs proposés par la Ville de Grenoble dans l’ancien bowling au Parc Paul Mistral.
La Bobine a déroulé pas mal de fil depuis ces années d’installation boulevard Clémenceau. Même si quelques nostalgiques de La Bobine rue Clément perdurent, on ne peut que constater un lieu vivant au fil des différents évènements, des publics divers, variés et curieux, des studios occupés du matin au soir par résidences et groupes amateurs, un lieu de croisement entre publics, artistes amateurs et professionnels, des bénévoles et une équipe salariée qui ont tous œuvré et réussi à ce que ce beau bateau, qui ne vogue pas toujours sur un long fleuve tranquille, arrive toujours à bon port.

Le financement

La Bobine est une association culturelle qui a développé une activité économique lui permettant d’être à 95% autofinancée sur la globalité des activités.
Le projet culturel est soutenu à hauteur de 70 000€ par les différentes collectivités (25 000€ Ville de Grenoble, 25 000€ Conseil régional Rhône Alpes et 16 000€ Département de l’Isère).
Les bénéfices dégagés par les activités bar, resto et studios financent l’organisation des évènements culturels : cachets artistiques, achat ou location de matériel, communication, personnel de sécurité… Il contribue aussi à rémunérer une équipe permanente de 17 salariés en CDI qui assure le quotidien de la structure : administration, bar, restauration, technique et logistique. Sans compter l'équipe de 10 intermittent.e.s auxquelles elle fait appel chaque semaine.