Récupération des données de l'agenda en cours.
Celà peut prendre quelques instants.

2017-07/it-it-anita-gert-jan-de-baets-01.jpg
2017-07/it-it-anita-gert-jan-de-baets-02
2017-07/psychotic-monks-vicent-bourre

It It Anita + Psychotic Monks + Vlostok

Post-rock, psyché, stoner, noise - Paris / Grenoble / Liège (Belgique)

Concert

It It Anita + Psychotic Monks + Vlostok
13/10/17 à 20:30 (10€)

Pas de vidéo

  Aucun son disponible sur cette page

Inratable ! Trois jeunes groupes sulfureux et planants. De bruit et de fureur, une musique qui s'inspire avant tout des pulsions de la vie. Des prestations scéniques à l'énergie pure et subtile, créant un chaos à la fois réfléchi et incontrôlé. Des imaginaires sans borne dont la puissance évocatrice décrit un monde où les brutes ne sont pas celles qu'on veut nous faire croire.

It It Anita (Liège)
Si les racines d'It It Anita sont ancrées dans le noise des années 90, le groupe issu de Liège transcende les catégories avec un son puissant et sincère. Guitares bruitistes et rythmiques oppressantes sont au programme de prestations scéniques sans concession où se mêlent tension et relâchement, où se disputent énergie brute et subtilité. Après un premier disque éponyme sur le label Honest House mixé par Jason Sebastian Russo (Mercury Rev), IIAA est entré en studio avec John Agnello (Sonic Youth, Cymbals Eat Guitars, Kurt Vile, Dinosaur Jr, Thurston Moore). Le résultat de cette collaboration, « Recorded by John Agnello » (2015), a reçu des critiques dithyrambiques positionnant le groupe comme  un acteur majeur de la scène rock belge.

     

The Psychotic Monks (Paris)
Contre le principe du leader charismatique, la richesse nait des échanges entre les musiciens, à la recherche constante d'un équilibre pris entre folie névrotique et mélancolie contemplative. The Psychotic Monks s'expriment dans un chaos à la fois réfléchi et incontrôlé. Une vie partagée entre leur studio où ils expérimentent et produisent eux même leurs disques et la route (60 dates en 2016, en passant par Rock en Seine et les Bars en Trans...). Le résultat donne des rencontres poétiques entre des murs de sons distordus inspirés par la clique de Ty Segall (Wand, Fuzz...), des univers absurdes et romantiques, empreints aux mots de Nick Cave ou a la vision de Wim Wenders, la complainte d'un Eliott Smith qui carbure au premier BRMC, ou encore une certaine idée des Floyd alchimistes.

Vlostok (Grenoble)
Un projet musical invitant l'auditeur à un voyage intérieur, au gré des émotions qu'il vivra au travers de leur musique. Les compositions sont puisées dans leur culture et leur imaginaire et pour lequel il n'est remis aucune clé, aucune boussole à l'auditeur, pour le diriger dans son écoute. Le résultat est une musique rock, sans chant, aux influences illimitées, récoltées tout au long de la vie de ces musiciens curieux et passionnés. S'il fallait absolument coller une étiquette à VLOSTOK, il se classerait quelque-part du côté du post-rock ou d'un rock-progressif résolument moderne. Mais ce serait déjà borner le périmètre de ce groupe qui se veut « sans limites » artistiques.